Amirah Adara et Mercedes Carrera en plan à trois sur Brazzers.

Tout était parfait pour que ce dîner de famille se passe d’une façon convenable.  Amirah et sa belle-maman, Mercedes, étaient attablées, en compagnie d’un beau jeune homme. Il s’agit du nouveau petit copain de la jeunette au teint mât. Elle avait réussi à sortir avec ce beau mâle, et la vieille en était presque jalouse. Mais elle était tout de même contente pour sa fille. Au moins, il avait l’air sérieux, et rien ne laissait présager ce qui allait se dérouler. Alors que Mercedes Carrera, une belle salope de Brazzers, était occupée à déguster son assiette, elle remarqua que le petit copain avait passé sa main sous la table pour tripoter les cuissots d’Amirah. La princesse marocaine souriait d’un air coquin et écartait volontairement les cuisses pour faciliter le passage à son petit ami. Mercedes avait vu claire dans leur petit jeu, mais elle continuait de faire semblant de ne rien voir. Il fallait les laisser vivre, ces petits jeunes.

Mère et fille se disputent le même mec dans une baise endiablée

Le dessert même pas encore fini, Amirah entraîna son mec dans sa chambre pour continuer la séance de pelotage. La belle-mère sentait la chaleur monter en elle. Il était super musclé, et elle se le serait bien tapé elle aussi. Après quelques minutes elle décida de surgir dans la piaule, et les deux amoureux étaient prit la main dans le sac, ou plutôt dans la culotte. Belle-maman décida de jouer la salope et menaça la brunette de tout dévoiler à son papa chéri. Le chantage était incontournable, et la jeune fille décida de laisser sa belle-mère en profiter. Le mec était aux anges. Elles étaient déjà à poil toutes les deux et se pressaient les nichons en attendant qu’il sorte son zob. Sa béquille dehors, la plus âgée se mit à genou pour lui grignoter le bout, tandis que la jeune beurette posa sa chagoune directement sur sa face. Le gars se noyait dans la mouille de sa petite amie. La maman lui pompait le missile comme un aspirateur. Elles échangèrent ensuite leur place avant de se faire péter l’oignon l’une après l’autre. Il fallait vite aérer la maison, ça sentait tellement le cul que papounet risquerait de se douter d’un truc!